Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 06:57

 

Tandis que Véronique nous parlait de son avancée, Catherine a été la première à renvoyer son ouvrage pour la bannière de Baume-les-Messieurs : elle a brodé le blason de Jean de Molpré.

 Molpré Catherine B red-copie-1

De gueules au chevron d'argent, chargé de trois trèfles tigés de sinople, et brisées d'un croissant d'or en pointe.

 

Jean IV de Molpré, issu d'une famille de la région de Nozeroy,  fut d'abord grand chambrier. puis abbé de Baume-les-Messieurs de 1369 à 1389.

Il faisait partie du conseil privé de la comtesse de Bourgogne Marguerite de France (1310-1382), ici figurée par Jacques Le Boucq.

441px-Le_Boucq_-_Marguerite_de_France_-1310-1382-.jpg

Jean de Molpré siégea au Parlement du comté de Bourgogne, le présida en 1380. A la mort de la comtesse Marguerite en 1382, il exécuta le voeu de celle-ci : créer une collégiale à Arbois.

Conseiller du duc-comte Philippe de Hardi et son épouse Marguerite de Flandre. Il décéda le 13 mars 1389,  jour de la Saint-Grégoire.

Sa dalle funéraire, autrefois dans sa chapelle particulière fondée dans l'église abbatiale de Baume, fut redressée en 1902 et adossée contre le mur du bas-côté nord.

L'abbé y est figuré debout, mains jointes et gantées. Il porte une chasuble garnie d'orfrois, une dalmatique, une aube avec parement, un manipule, une mitre et deux anneaux ecclésiastiques. Un lion est couché à ses pieds. De part et d'autre de sa tête, étaient gravées ses armes percées de la crosse abbatiale. Dans les écoinçons, deux anges soulèvent dans un linceul l'âme de l'abbé, représentée sous la forme d'un enfant nu en prière juste au-dessus de la tête du prélat. Pour en savoir plus.

 JDM-1red.jpg

 

Agnan  Kroichvili  l'a interprétée avec talent.

Ce travail est exposé au logis abbatial de Baume-les-Messieurs du 13 avril au 13 octobre 2013.

Pour en savoir plus : clic ici (site en cours de mise à jour).


Partager cet article
Repost0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 06:12

En ce début mars, Gazette revient nous dire un petit bonjour et nous fait la suprise d'une belle grille consacrée à la poya.

 

Dans les régions de montagne, le printemps est la période où les vaches montent dans les alpages pour y brouter les herbes qui donneront à leur lait la saveur qui fera les bons fromages. Cette montée à l'alpage, la poya, est une tradition dans certains cantons suisses comme celui de Fribourg. Là, le Musée gruérien de Bulle conserve une belle collection de tableaux naïfs consacrés à ce sujet champêtre.

Le Musée a aussi édité un beau catalogue sur cette collection originale.

 

Couv_Les-Poyas.jpg

La boutique du Musée propose aussi de belles reproductions de poyas.

 

Ce sujet avait été brillamment illustré par Denise lors du concours d'idées 2012 pour Nans sous Sainte-Anne.

Michèle Gleizer l'a longtemps illustré et le revisite souvent.

MG livre red

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 06:10

Si la création de France Point de Croix remonte à 1992 avec des passionnées de point de croix  rassemblées autour de  Nathalie Bresson, l'aventure de la publication du Journal devenu Le Marquoir a commencé en janvier 1993.

 

Un premier numéro qui témoigne d'un bel élan, de l'envie de publier 4 fois par an un journal concç comme un lieu d'expression, un lien entre tous les adhérents, un moyen de faire circuler l'information et aussi un moyen de perfectionnement et de sensibilisation.

Ce premier numéro, véritable collector, est touchant avec son allure si sage en noir et blanc

.

 

 

Marquoir-1-001-red.jpg

 

Début 2013, malgré un engagement sans faille des administratrices, le concours efficaces de passionnées de la première heure et la venue de quelques nouvelles rédactrices, l'aventure s'achève avec un numéro 80 passionnant.

Merci à toutes celles et ceux qui ont permis cette belle aventure.

Marquoir-80-001red.jpg

 

Les 80 numéros représentent une source documentaire inestimable, riche de nombreux conseils, de créations spécialement conçues pour Le Marquoir, un véritable salon d'amitié  où l'on aime bavarder avec les personnes présentes au fil des pages.

Outre cette collection de magazines qui seront longtemps source d'inspiration, il reste aussi le souvenir de moments forts comme la magnifique exposition  Du point de croix au point de marque organisée en 2000 à Nancy. Son  catalogue constitue une belle introduction à un art populaire qui s'élève parfois au rang d'art à part entière.

 

 point-de-croix-nancy.jpg

 

 

Cerise sur le gâteau, les dernières pages sont consacrées aux marquoirs envoyés par quelques adhérentes, en forme de clin d'oeil à ce magazine si apprécié.

 

galerie-des-marquoirs-801-001-red.jpg

 galerie-des-marquoirs-80-2-001-red.jpg

 

Laissons le mot de la fin à Christiane Vo-Ha, une des grilleuses des bannières : "L'association a été un précurseur qui s'est fait distancer par son succès, ce que je ne peux que personnellement déplorer, mais les loisirs créatifs se sont enrichis".

Un beau compliment !

Partager cet article
Repost0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 21:11

 

Signalé par Elisabeth, un blog à visiter pour découvrir de modèles originaux de créateurs peu connus : Ant of Sweden.

Courez y vite : ça vaut la peine !

 

Par exemple, les créations d'Esther Franken, une grilleuse hollandaise installée en Bresse... d'ou le nom de son blog. 

 esther-franbkencfc373dab5483ed78c2a72d37ec4075b.gif

 

Ou les délicats motifs de fritillaires, en hommage au grand botaniste Carl von Linné, qui a déterminé la Fritillaria meleagris, plus couramment connue sous le nom de Fritillaire pintade. Une plante des milieux humides à la délicate fleur au motif en damier.

Ant of Sweden Fritillaires ef2e67761f15613f2ee67b4151c01aca

Un joli set de table proposé par Ant of Sweden, ci-dessus, et la fleur qui l'a inspiré ci-dessous.

fritillaria_meleagris_20.jpg

 

Les fritillaires ont aussi inspiré plusieurs ouvrages à découvrir dans le numéro 95 de Marie-Claire Idées qui vient de paraître.

 

couv-n-95.jpg   fleurs-fritilaires-crochet.jpg

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 11:55

Dijon Saint-Bénigne

 

Les brodeuses des bannières connaissant  Dijon grâce à un  orant (ou peut-être un atlante )sculpté sur un chapiteau dans la partie basse de la rotonde édifiée par Guillaume de Volpiano dans la cathédrale Saint-Bénigne, qui fut monastère avant de devenir cathédrale.

Abbaye_Saint-Benigne_Dijon_.JPG

Source Wikipedia 

 

Dijon est aussi connue pour une oeuvre magnifique : les pleurants du duc de Bourgogne Jean sans Peur qui reviennent en France après un périple qui leur a permis d'être admirés, aux Etats-Unis et en Europe, par 600 000 personnes.

pleurants_cluny-620x300.jpg.

 

Les pleurants vont d'abord être présentés au Musée de Cluny à Paris dans l'exposition Larmes d'albâtre qui  vient d'ouvrir ses portes.

Ils reviendront ensuite à Dijon où le Musée se fait beau pour les accueillir.

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 21:37

En 2011, Michelle a participé au concours d'idées proposé pour le salon de Nans sous Sainte-Anne à partir de 3 grilles créées pour les bannières brodées. Elle avait créé une jolie poubelle à fils, indispensable à toute brodeuse qui se respecte ... car il ne faut rien laisser traîner !

 

Michelle-B--1--rec-red.jpg

 

Une grille de Bleu de Chine lui avait été envoyée en remerciement de sa participation.

Voici le résultat  : un  superbe coussin bien personnalisé !

 

 

 Michelle-B-IMG_7260-red.jpg

 

Merci Michelle !

Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 06:19

Saparlipopette-bleu-red.jpg

 

Installée dans les locaux d'une ancienne agence immobilière,   AGENCE QUOI DE NEUF  propose des rencontres, des débats et depuis quelques temps des Cabinets de curiosité.

 

 

Actuellement : SAPARLIPOPETTE

 

C'est tous les jeudis, vendredis, samedis, tout le mois de mars (jusqu'au printemps), Quai Thurel, AGENCE QUOI DE NEUF à Lons-le-Saunier, de 17h à 20h.

 

Une atmosphère surprenante, bienveillante, pleine de surprises et où l'on passe du temps juste parce qu'on se sent bien.....

 

Saparlipopette-ane-red.jpg

Saparlipopette-vert-red.jpg

 

Voici quelques petites phrases agréables et descriptives de SAPARLIPOPETTE , laissées dans le livre d'or par le public aux premiers jours de l'ouverture de ce Cabinet de curiosités imaginé par Laurence Elvezi avec le concours d'IsabelleJobard :

 

 - c'est vertigineux !

-  l'échelle de notre regard est complétement transformée

- c'est à hauteur des tous petits, cela détend les grands et fait rêver les plus anciens.

 

 et Stella, 5ans, les yeux brillants " je vais te faire un dessin tout pour toi...j'aime "

 

 

Avec le rêve et la sincérité, l'imaginaire galope ..

 

 

.Saparlipopette-chine-red.jpg

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 07:58

Sur le blog DMC, Emma nous propose de feuilleter le nouveau catalogue DMC. De quoi permettre de se faire une idée de ce qu'on ira acheter chez notre mercière préférée !

Beaucoup de pages pour les bébés, mais aussi de très intéressantes inspirations venues de l'Est : il y a le choix!

 

 

collection-2013-DMC-avant-premiere-337x450.jpg

 

Pour feuilleter, il suffit de cliquer ici. 

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 08:05

Baume-06-04-2012-mjl--13-rec-red.jpg 

Le démarrage a été un peu laborieux !

L'annonce lancée il y a quelques mois a tout de suite eu un écho auprès des brodeuses, impatientes de participer à cette nouvelle aventure !

Mais il restait quelques grilles... à griller !!

 

Eh bien, ça y est : le répertoire est complet.

Cette nouvelle bannière, ou plutôt ces nouvelles bannières, puisqu'il sera possible d'en faire deux, comme ce fut le cas à Cluny, combineront :

- des grilles créées pour les premières bannières et dont les grilles figurent dans le livre Bannières brodées pour Gigny, Baume, Cluny... 

- et de nouveaux motifs inspirés de l'abbaye de Baume-les-Messieurs : cadre naturel, bâtiments, détails architecruraux et sculptures. On y trouvera aussi les blasons des abbés qui ont marqué la vie de l'abbaye. Une bonne façon de découvrir  l'histoire de l'abbaye à tarvers ceux qui lui ont donné sa physionomie !!

 

de-Poupet_1rec-red-copie-1.jpg.de-Chalon_1rec-red.jpg de-Chamillart_1-rec-red.jpg

De gauche à droite :

Guillaume de Poupet, abbé de 1524 à 1583, Amé de Chalon (1389-1432) et Jean-François de Chamillart (1702-1714).

Merci à Christian et Anthony pour les illustrations.

 

Il y aura aussi des grilles inspirées des sculptures créées par l'artiste Josette Coras. Elle  eut à coeur de redonner vie aux moines qui avaient vécu dans cette abbaye dont elle habita elle-même le logis abbatial pendant 50 ans.

On pourra ainsi broder le moine infirmier, le sacristain, l'aumônier...et bien d'autres qui s'ajoutent à ceux déjà créés, le plus souvent  à partir des oeuvres de Josette Coras, pour les  premières bannières.

 

   Conversation de moines

D'après une sculpture de Josette Coras, grillée par Marie-Jeanne, brodée par Marie-Claude (voir le livre Bannières brodées pour Gigny, Baume, Cluny... page 27), deux moines bavardent (ce que la règle bénédictine n'autorisait qu'en de très rares occasions).

 

Le délai de retour des broderies est désormais fixé au 15 juin pour exposition dès cet été dans l'ancienne école de Gigny, là où toute l'épopée clunisienne a commencé !!

L'ancienne école de Gigny  accueillera une nouvelle exposition du 13 juillet au 18 août (inauguration vendredi 12 juillet en fin d'après-midi).

 

Les inscriptions sont closes ! 

Mais faites moi signe si vous avez envie de participer à un prochain projet.

Il est toujours temps de participer au concours d'idées pour le prochain salon Les aiguilles se mettent au vert qui aura lieu les 4 et 5 mai à Nans sous Sainte-Anne. 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 21:41

Il y a quelques temps, Lucie, l'institutrice de la petite école publique de Brigueil-le-Chantre, dans la Vienne, avait lancé un appel pour faire découvrir l'Europe à ses élèves.

 

Vous avez été nombreuses et nombreux à lui répondre en lui adressant livres, timbres, objets courants de pays parfois lointains. Lucie et ses élèves vous remercient pour cette aide qui a ouvert leurs horizons.

 

 

Les-enfants-decouvrent-l-Europe_image_article_large.jpg

 

Voici un petit compte-rendu paru dans la presse locale :

 

Après la découverte de l'Union Européenne, des pays et de leur capitale, les plus grands ont réalisé des masques de carnaval aux couleurs des drapeaux européens. Avec l'art visuel, ils ont déguisé les monuments européens (la Tour Eiffel en fusée, la Sagrada Famiglia de Barcelone en couronne, le Colisée de Rome en gâteau d'anniversaire, etc.). Par la chanson, les enfants ont appris et interprété, Frère Jacques, dans toutes les langues européennes. L'épisode dégustation et fabrication du repas s'est déroulé en compagnie de la cantinière autour des différentes spécialités européennes : la brandade de poisson pour le Portugal, la choucroute pour l'Allemagne, la tartiflette pour la Suisse, les lasagnes pour l'Italie. Quant aux plus jeunes, ils ont découvert la banquise et ses habitants : les Inuits, ours polaires, pingouins, igloos n'ont presque plus de secrets pour eux. La cour de l'école a résonné des aboiements des chiens de traîneau de la meute formée pour l'occasion. Au cours des récréations, ils ont réalisé des inukshuks (système d'empilement de pierres servant de repère et d'aide à la chasse pour les Inuits sur la banquise). C'est par la réalisation de soleils d'hiver et la danse des Esquimaux que s'est terminée cette formidable aventure. 

La nouvelle république.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Marlie
  • : Découvrir d'insolites arts du fil, marier patrimoine et point compté, se faire plaisir et faire plaisir... Bannières brodées, concours d'idées, coups de coeur ...
  • Contact

Recherche

Les Pages