Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2020 3 02 /12 /décembre /2020 10:34

Anne Sylvestre, vient de nous quitter. Une femme engagée, profondément humaine, pressentant et mettant en chansons les évolutions de la société. Anne Sylvestre avec ses blessures, ses fabulettes  pour petits et grands, certes,  mais aussi les 600 chansons qu'elle a écrites pendant sa longue carrière Auteur, compositeur, interprète !

 

Soucre : France Culture

Soucre : France Culture

En 2014, elle a publié un livre rassemblant 91 mots qu'elle aimait : "Coquelicot et autres mots que j'aime".

Dans la collection "Le goût des mots" dirigée par Philippe Delerm  (éditions Points), elle ouvre la boîte de bonbons de ses mots préférés.

Qu'ils soient mélancoliques comme « cahier », savoureux comme « frangipane », surprenants comme « libellule », drôles comme « s' esclaffer » ou nostalgiques comme « parfum », les mots préférés d' Anne Sylvestre racontent son histoire, ses souvenirs d' enfance, sa poésie et son amour de la nature.

Anne Sylvestre et la broderie

Un petit extrait qui intéressera les brodeuses et couturières :

Pensée du jour :

"L’aiguillée, c’est l’exacte longueur de fil ou de coton nécessaire à la brodeuse pour réaliser son motif. Si son aiguillée est trop courte, elle devra s’arrêter en chemin, faire un point d’arrêt puis un nouveau nœud pour en repartir une nouvelle, mais ça sera moins beau si on retourne l’ouvrage, et la broderie se juge aussi par son envers.

Si en revanche l’aiguillée est trop longue, cela fera du gaspillage, car le bout restant sera trop court pour repartir un motif. Sans compter qu’un très long fil oblige à faire des gestes de bras excessifs qui retardent le mouvement. C’est tout l’art de la brodeuse, de savoir organiser son travail en respectant à la fois l’économie et la beauté de l’ouvrage.

Je dis « brodeuse » et l’on pourra me reprendre là-dessus. Il y a eu, il y a encore des brodeurs, des hommes aux doigts habiles aimant le contact de l’étoffe, et la beauté qui émane de tous ces points minutieux, de ces fils colorés ou ton sur ton ; aimant aussi par-dessus tout ces prétextes délicats au silence, à la méditation.

Mon ami Laurent, magicien des fleurs, brode aussi, à ses moments trouvés, des nappes, des têtes de draps qu’on croirait sortis de l’atelier d’une fée. Parfois il les dévoile, l’air mystérieux, les sort de leur papier de soie. Et nous rêvons…

Au temps de la marine à voile, lors des longues journées, à la recherche du vent et des lieux de pêche, les marins, dit-on, brodaient au petit point des tapisseries naïves, sachant rendre douces leurs grosses mains malmenées par les filets. Que de fleurs, que de voiles, que de sirènes ont dû éclore à leur bord !"

Anne Sylvestre (Coquelicot et autres mots que j’aime)

 

Pour entendre Anne Sylvestre parler de son livre lors de l'émission "La grande librairie" : clic ici  !

Anne Sylvestre et la broderie

Au-revoir Anne Sylvestre. Vous allez enchanter le Paradis.

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
C'était une grande dame.
;@)
Répondre
M
Oui, Gigitte, et elle nous a accompagnées si longtemps
M
Elle nous accompagne depuis si longtemps qu'elle fait pour ainsi dire partie de nos familles.
M
Je l'ai vu pour de vrai beaucoup écoutée dans ma jeunesse, je l'ai retrouvée le temps des fabulettes quand j'ai eu des enfants, un peu laissée de coté mais gardée dans mon coeur. Sa mort est comme celle d'une amie... je ne connaissais pas ce livre.
Répondre
M
Alors , vite, achetez ce livret et plongez vous y avec délices !
M
Merci Marino de partager ces souvenirs !
N
Je ne connaissais pas non plus, merci de ce moment souvenir !
Répondre
M
Merci Nicole pour ce message. Bonne journée !
A
Merci pour ce partage ...
Une grande soeur en effet pour moi aussi, nous l'écoutions en famille et entre filles !
Répondre
M
Merci Annie ! Souvenirs, souvenirs...
M
Merci de cet article qui me montre un aspect que je ne connaissais pas de cette belle chanteuse...
Répondre
M
Merci Mirelha. Comme Marie Rouanet, Anne Sylvestre était gourmande des mots.
Z
Merci pour cet hommage d'une GRANDE dame de la chanson. Ses textes, ce n'était pas de la "gnognotte", ils parlaient aux femmes et des femmes. Qu'est-ce que j'ai pu l'écouter ! j'ai pu la voir sur scène, également. Pour les enfants aussi, elle a ouvert une porte.
Par contre, je ne connaissais pas ce livre et vais m'empresser de me le procurer.
Bonne journée.
Répondre
M
Quelle coïncidence que vous citiez Marie Rouanet qui est une amie dont j’adore tous les livres et qui a parfois été « illustrée » par des broderies délicieuses de Marie-Thérèse Saint Aubin que j’aime aussi énormément ! Que des grandes dames ! Et aussi comme Régine Deforges...
M
Merci Zezette. Vous allez découvrir une autre belle facette d'Anne Sylvestre. Bonne lecture !
C
Quel bel article !
Répondre
M
Merci, je voulais dire tout le bien que je pense de cette grande dame de la chanson, de cette femme exigeante et passionnante, une sœur pour beaucoup.

Présentation

  • : Le blog de Marlie
  • : Découvrir d'insolites arts du fil, marier patrimoine et point compté, se faire plaisir et faire plaisir... Bannières brodées, concours d'idées, coups de coeur ...
  • Contact

Recherche

Les Pages