Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2020 2 25 /08 /août /2020 07:07

Annie chine les marquoirs, broderies diverses, dentelles... bref tout ce qui touche aux arts du fil.

Sa dernière découverte est un superbe marquoir brodé qu'une petite Marie Galibert de 6 ans a offert à sa maman un 20 août d'une année non précisée. Nous savons juste que cette petite Marie était au couvent de la Providence quand elle a brodé ce bel ouvrage.

Marquoir anonyme chiné par Annie : enquête en cours !

Les grands motifs brodés (papillon, oiseau, chien) sont peu courants avec la taille que leur a donnée Marie. Peu courante aussi, la gamme de coloris assez doux qu'a utilisés la petite Marie, sans doute bien conseillée par une religieuse chargée de l'accueil des enfants, filles et adolescentes.

Marquoir anonyme chiné par Annie : enquête en cours !
Marquoir anonyme chiné par Annie : enquête en cours !
Voici ce qu'en dit Annie : Chiné en Lozère, ce grand marquoir conserve tout son mystère ... pas de lieu ni de date ....
J' ai cherché mais pas trouvé ce " couvent de la providence de Jésus " , peut être en Lozère ou bien en Aveyron tout proche .... j' aurais aimé connaître la date et le lieu de naissance de cette petite Marie , fort agile pour ses six ans !
Qui saurait m' aider ?

 

 
Congrégation de droit diocésain fondée en 1820 à Mende par Rose Bourillon (1779-1853) et Victoire Bergounhe (1786-1851), avec l'aide du père jésuite Chapelle, les Soeurs de la Providence de Mende ont fusionné en 1899 avec les Sœurs du Sacré Cœur de Saint-Georges de Lévéjac. En 1985, les sœurs de Mende ont fusionné avec les soeurs de Jeanne Delanoue de Saumur.

 

 
Marquoir anonyme chiné par Annie : enquête en cours !

Les couvents tenus par les religieuses de la Providence étaient nombreux dans le Sud du Massif Central : Rodez, Lectoure, Mende, Narbonne. Par regroupements, ils ont essaimé dans toute la France mais beaucoup ont fermé.

Mais est-ce la bonne piste ?

Une piste peut-être ?.

Au Massegros, en Lozère : soeurs de la Providence et famille Galibert, selon Chantal.
"Un bâtiment à l’entrée du village témoigne de l’époque ou le village abritait une congrégation de sœurs. Les sœurs du Sacré-Cœur furent les premières à fréquenter la bâtisse, ancienne auberge Boisset. En 1899, elles s’uniront à la congrégation de la Providence de Mende. Le couvent restera fréquenté jusqu’en 1980, et de nombreuses filles de la région vinrent y faire leurs études. Le presbytère de l’église est aménagé en gîtes ruraux".

Affaire à suivre !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
Regardez les explications de Couleur tourterelle sur l'absence du W.ça donne des piste de recherches sur l'origine géographique et la date.
Répondre
M
I, J, V, W... les indices des marquoirs. Merci Ys'abeille
Z
Ce marquoir est étonnant. Je n'en ai jamais vu de tel, surtout dans les teintes et la taille des motifs. De plus l'âge de la réalisatrice me laisse pantoise : en effet, j'anime un atelier broderie et j'ai des fillettes beaucoup plus âgées qui n'arrivent pas, même au bout de plusieurs séances, à réaliser une simple croix. Sinon, deux blogueuses pourraient peut-être vous aider pour vos recherches : couleur tourterelle et ouvrages de dames. Très souvent, elles nous retracent l'histoire de brodeuses dont elles ont trouvé le marquoir. mais peut-être ont-elles plus de renseignements au départ.
Belle trouvaille, à conserver précieusement.
Belle journée et merci pour ces partages.
Répondre
M
Bien d'accord avec vous sur l'effet que nous fait ce marquoir. Annie pourra, avec vos indications, poursuivre ses recherches.
M
Je passe souvent sans laisser de commentaires et ce n'est pas bien , désolée
J'espère que ce marquoir va retrouver ses origines , en restant toutefois dans les mains de Annie
Merci pour vos articles et bises
Répondre
M
Merci MarieJeanne 85. Ce n'est pas bien du tout de ne pas laisser de commentaire... !!! mais vous n'êtes pas la seule.... Il est vrai qu'un petit mot fait parfois bien plaisir. Souhaitons bonne chance à Annie dans ses recherches.
D
Quel beau marquoir.
Je suis désolée mais je ne saurai t'aider.
Répondre
M
Merci Didine et bonne journée !
M
Quelle trouvaille ! j'aurais bien aimé tomber dessus.
Les motifs en effet sont grands, et surtout le chien est peu commun sur ces ouvrages.
6 ans ! pfff.... mes petites filles 8 et 9 ans arrivent à peine à croiser les points sur de simples canevas. Je suis très admirative de voir ces petites filles des temps passés faire d'aussi beaux ouvrages. Les tablettes et téléphone ont tout balayé ma pov'dame.
Bon ceci dit, l'enquête va être compliquée avec si peu d'indices. On ne peut que lui reprocher à la petite Marie de n'avoir pas indiqué de lieux et de dates. On lui pardonne.
Répondre
M
Les petites filles d'autrefois nous épatent ! Celles d'aujourd'hui ont d'autres centres d'intérêt et sont peut-être moins "entraînées" aux travaux d'aiguilles dès leur jeune âge. Pour en revenir à ce marquoir, il est étonnant par ses motifs et par le talent d'une si jeune brodeuse.
C
Ce marquoir est magnifique d'autant plus au regard de l'age de la brodeuse. J'espère que vos recherche aboutiront. Bonne journée !
Répondre
M
Souhaitons à Annie que les recherches aboutissent !

Présentation

  • : Le blog de Marlie
  • : Découvrir d'insolites arts du fil, marier patrimoine et point compté, se faire plaisir et faire plaisir... Bannières brodées, concours d'idées, coups de coeur ...
  • Contact

Recherche

Les Pages